MATCH REPLAY. Le jour où... Radomir Antic envoie Manchester City en enfer.

14 mai 1983.
Stadium: Maine Road, Manchester, England.
40.000 spectateurs.
Manchester City 0-1 Luton Town.


Saison 1982-83. Ultime journée du championnat d'Angleterre. Six équipes sont menacées par la descente - Sunderland, Notts County, Coventry, Birmingham City, Manchester City, Luton Town - respectivement classées de la 15ème à la 20ème place, et séparées seulement par 3 petits points d'écart. La lutte contre la relégation se joue dans un mouchoir de poche. Manchester City (47 pts) qui reçoit Luton (46 pts) a besoin d'un match nul pour rester parmi l'élite. Maine Road, l'antre des Citizens, s'est transformée pour l'occasion en arène. Le match ressemble plus à un combat qu'à un partie de football. L'enjeu est de taille pour chacune des deux équipes. La défaite est interdite et synonyme de capitulation. Jusqu'à la dernière minute de la partie, les Blues tiennent le bon bout et défendent leur but en dégageant la balle dans les tribunes ou l'adversaire dans les panneaux publicitaires. Pas de quartier. No way. Dernière salve des Hatters sur le flanc gauche de City qui a du mal contrer. Le ballon arrive dans la surface. Le gardien peine à le repousser hors de ses 16 mètres... dans les pieds du Serbe Radomir Antic, Raddy pour les Brittons, dont la reprise transperce le rideau défensif et les filets mancuniens. Luton est sauvé, Manchester descend. David Pleat, l'entraîneur des Hatters, entame alors un marathon sur la pelouse pour féliciter ses troupes. L'opération corned-beef a fonctionné. Pendant ce temps-là, les frangins Gallagher piquent des autoradios dans la rue voisine pour connaître le résultat. Direction la taule. Comme leur équipe fétiche.

1 commentaires: