MATCH REPLAY. Le jour où... Le SC Toulon laisse le Stade de Reims en rade.


21 mai 1983. C'est la dernière journée du championnat de France de division II (groupe B). Le Stade de Reims, qui reçoit Martigues à Delaune, et le S.C Toulon, en déplacement à Grenoble, sont au coude à coude depuis le début de la saison. Les équipes possèdent le même nombre de points avant ce dernier rendez-vous capital (50 pts), mais Toulon devance les Rémois grâce à une meilleure différence de buts pour accéder directement en 1ère division, sans passer par les barrages. A Grenoble, Toulon ouvre le score rapidement avant de se faire rejoindre quelques minutes après. C'est le statu-quo au classement quand le Stade de Reims ouvre à son tour la marque (16ème) puis double la mise ensuite face à Martigues. Les Champenois sont alors en D.1. Delaune est en liesse mais pas pour longtemps puisque les Varois reprennent l'avantage à Grenoble à la demi-heure de jeu. A la mi-temps, Reims qui a inscrit un troisième buts, au passage, ne peut qu'espérer un faux pas de ses adversaires à distance dont les supporters, venus en nombre dans l'Isère, se chauffent avec les locaux à la pause-buvette. Le deuxième acte est moins passionnant, Toulon se balade et gagne sur un score fleuve (1-5) alors que le Stade de Reims, après un quatrième but pour l'honneur, perd espoir et concède 2 buts en fin de partie (4-2). Le S.C Toulon monte directement en D.1. Reims doit se contenter des barrages, et s'incline devant Nîmes sur match aller-retour (1-3/1-0). Le champagne était au frais, mais sans bulle.

S.C TOULON 1982-83
Debouts : Boissier, Alfano, Perlin, Courbis, Vizcaïno, Berenguier.
Accroupis : Benedet, Bandera, Chaussin, Diallo, Dager.

STADE de REIMS 1982-83
Debouts : Velud, Phelippon (ent.), Haution, Arribart, Charbonnier, Prince, Troussier, Kiefer.
Accroupis : Weis, Vercruysse, Bertolino, Abreu, Jaffres, Lechantre.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire