MATCH REPLAY. Le jour où... Borussia Mönchengladbach atomise l'Inter sans faire de dégâts.

20. Oktober, 1971.
Stadion: Bökelberg, Mönchengladbach, Deutschland.
B. Mönchengladbach 7-1 Internazionale.


20 octobre 1971. Ce soir-là, le Borussia Mönchengladbach qui reçoit l'Inter de Milan pour le compte du deuxième tour de la coupe d'Europe des clubs champions (C1) est intenable dans son antre du Bökelberg, et capitalise en vue du match retour à San Siro. L'équipe de Hennes Weisweiler passe en effet 7 buts à la défense Intériste qui prend l'eau (de Cologne mais à M'Gladbach). Autant dire que les Italiens n'ont aucune chance au retour. Or, durant la partie, alors que le score est de 2 buts à 1 en faveur des Allemands, Boninsegna s'écroule sur la pelouse à la demi-heure de jeu victime d'un jet de canette de la part d'un spectateur. Chiqué ou pas, l'attaquant nerazzurri est remplacé par Ghio. L'Inter porte par la suite réclamation à l'issue de la partie et fait pression sur l'UEFA par le biais de son avocat pour annuler le résultat de celle-ci. Le stratagème fonctionne puisque la rencontre doit être rejouée, sur décison des instances du football européen, après le match retour que les Italiens emportent 4-2 à San Siro. C'est sur terrain neutre, à Berlin, que la belle (doit-on parler ainsi) se déroule et se termine sur un score nul et vierge (0-0). Le Borussia est donc eliminé de la compétition et les supporters, encore aujourd'hui, gardent un souvenir amer du match aller en maudissant la conspiration menée par Boninsegna dont on ne saura jamais, si ce jour-là, il simula sa blessure ou pas.

Ma zé té lé pourtant dis qué Boninsegna il avait pas soif...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire