FINALE COUPE DE FRANCE 1981. BASTIA-SAINT-ETIENNE.


SPORTING ETOILE CLUB de BASTIA.


A.S SAINT-ETIENNE.

Echange des fanions Marchioni-Lopez.

LE MATCH EN FILM.

...ET AUSSI EN PHOTOS.

Bastia crée la surprise durant cette finale. Les Insulaires enfument les Stéphanois comme un saucisson de porc corse. En haut, Louis Marcialis trimballe Gardon, qui n'a pas l'air bien frais pour le coup, sous les yeux d'un Platoche tout niqué. Pendant ce temps, Roger Milla colle la misère dans la défense des Verts et Jacques Santini se demande où il habite.



Les Verts sont à la rue. Marcialis en profite pour ouvrir la marque en faisant son petit numéro dans la surface. Et là c'est carrément chaud pour lui. Ses copains sont comme des bêtes et sautent sur le pauvre attaquant corse qui n'a pas demandé à prendre des coups de griffes. Sont juste un peu con quand ils sont contents, c'est comme ça, ils font les foufous quoi. Y en a même un qui essaie de lui choper les couilles avec ses dents. C'est pour dire qu'y sont vraiment cons ses potes...


Platini se démène en faisant la grimace, mais ça ne marche pas. Alors Milla en profite pour claquer un deuxième but à Castaneda qui se roule par terre comme un gamin.

La Coupe, c'est là-bas. En Corse. (Fiard à Platini).



C'est la fin de la partie. Les Bastiais ont gagné. Alors il se roulent dans l'herbe et font les chiens qui sont contents de se voir. Mais heureusement, Paul Marchioni retrouve son sérieux pour aller chercher la coupe dans la tribune présidentielle.

Qui c'est les plus forts ? Visiblement toujours les Verts.

Johnny Rep retrouve ses copains en boîte.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire