Y A PAS QU'LE FOOT. Michel Mezy.


Après le foot, il y a la détente. Le repos du guerrier en quelque sorte. Et quoi de mieux pour Michel Mézy que de poser un cul à la terrasse du café de papa et profiter de l'apéro avec les amis et quelques supporters oisifs qui attendent une tournée générale. C'est Jacky Novi, sorte de Mamie Nova masculine, venu accompagner Mézy fils qui risque de trinquer pour l'occase.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire