DIEGO MARADONA. Tout pareil qu'en 82.


Maradona se fait aussi descendre par des mecs qui ont la même taille que lui !!!

Espagna 82 vs Mexico 86. C'est idem pour Diego Maradona. Le plus clair de son temps, il le passe les quatre fers en l'air à brouter du gazon. Après le traitement infligé par les défenses adverses au Pibe de Oro durant le mondial précédent en Espagne - en point d'orgue son duel avec Gentile - la coupe du Monde au Mexique part sur les mêmes bases. On change rien du côté des défenseurs. Marquage serré à la culotte et le premier qui savate à gagner. A croire que c'est la Terre entière qui veut la peau (ou plutôt ses chevilles en guise de trophée) du n°10 argentin. Donc souvent comme quatre ans plus tôt, Maradona se retrouve le cul par-terre, toujours la bouche ouverte, soit parce qu'il râle ou qu'il a mal aussi. Eh oui, parce que les coups de tatane à répétition, au bout d'un moment, basta... Un mondial qui démarre quand même de façon brutale pour le meilleur joueur du Monde que personne n'épargne. Coréens, Italiens et Bulgares y vont de bon coeur sur leur cible. Et c'est que le 1er tour. S'en fout Diego, il a un plan secret pour contrer tout ça...


(Contre l'Italie). Et c'est pas fini, tu va voir en championnat...!


Même si tu joues pas dans not' championnat, on va quand même te coller une trempe. Allez hop, dégage !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire