LES MEN IN BLACK AU SECOURS DES P'TITS HOMMES VERTS.

La Coupe du Monde, vitrine du football mondial, n'épargne pas les erreurs d'arbitrage. Souvent en faveur du pays organisateur. Et chez eux, les Mexicains vont profiter à donf' des largesses du corps arbitral, certainement abruti par l'altitude et un soleil de plomb. Sinon peut-être aussi par les colombes lâchées lors de la cérémonie d'ouverture, qui squattent sur le toit du stade Aztec et balourdent leur fiente à la tronche des hommes en noir. Autre hypothèse peu tangible cependant.

Mexique-Salvador. C'est le deuxième match de poule pour le Mexique, après le nul obtenu face à l'URSS en match d'ouverture. Autant dire que les verts ont intérêt à en mettre un bon coup. Surtout face à cette équipe de clochards du Salvador. Mais les Mejicanos galèrent pendant la première période. L'arbitre pense alors à un truc. " Tiens, je vais faire un peu de rab' et rallonger un peu la partie. Allez hop, trois minutes en plus. Nous emmerdent un peu les Salvadoriens résister comme ça ". Puis pour aider un peu plus, alors que l'arbitre siffle une touche en faveur du Salvador, un Mexicain bien gaillard pour le coup effectue celle-ci à la place de l'autre, et lance son ailier. Au moment du centre, les deux attaquants à la réception du ballon sont hors-jeu. Pas grave. Mexique 1-Salvador 0. Mi-temps. Et puis après plus rien, le match était joué. Score final 4-0 pour le Mexique.

Au match suivant, déterminant pour les qualifs en 1/4, les Mexicains affrontent la Belgique. Match au cours duquel est sifflé le pénalty le plus injustifié de l'histoire de la Coupe du Monde. Jeck, défenseur de l'équipe belge dégage un ballon dans sa surface alors que Salvidia, un attaquant mexicain rusé comme un singe, vient s'empaler sur l'autre patate. Péééénooo!!! hurle l'arbitre à la grande surprise des spectateurs archi-chauds du stade Aztec qui ferment bien leur tronche sur ce coup, comme s'ils avaient rêvé. Une colombe passe. Pas drôle. Bref, le Mexique obtient donc un pénalty que transforme l'arrière Gustavo Pena. Ce sera le seul et unique but de la partie qui sonne la fin du voyage pour la Belgique.

Van Himst et les Belges roulés dans la farine par Le Mexicain (comme dans les Tontons Flingueurs).

Le match. 
MEXIQUE-BELGIQUE.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire