JOHAN CRUIJFF boude le mondial argentin !

Après avoir participé activement à la qualification des Pays-Bas lors des éliminatoires dans un groupe composé du voisin belge, l'Irlande du Nord de George Best et l'Islande (la Hollande termine en tête de son groupe), un coup de théâtre provoque l'émoi au royaume des tulipes. Si beaucoup de pays européens se posent la question de participer ou non à la Coupe du Monde en Argentine en raison de la situation politique dans ce pays, Johan Cruijff passe de la menace aux actes concrets en refusant de se rendre aux pays des Gauchos. La raison demeure évidemment le climat d'insécurité qui règne en Argentine. C'est la stupeur en Hollande. On ne compte plus le nombre de lettres ou cartes postales qui sont envoyées au meneur de jeu de la sélection orange, le priant de revenir sur sa décision. Même les plus hautes sphères de l'état s'en mêlent, des membres du gouvernement jusqu'à la Reine des Pays-Bas. Vaine tentative. Poussé par des pressions familiales, et surtout par son épouse, Johan Cruijff ne fléchit pas. Peu de temps avant le début de la compétition, le sélectionneur Ernst Happel tente le tout pour le tout, mais rien n'y fait. Une tentative d'enlèvement à son domicile de Barcelone finit d'ailleurs de convaincre le plus célèbre des n°14 dans ses choix. Le mondial argentin débutera sans le meilleur joueur du monde à l'époque. Puis dans la foulée, quelques semaines plus tard, Johann Cruijff annonce sa retraite internationale. Comme ça, les Hollandais ont encore plus les nerfs...

HOLLANDE 1977.
Une des dernières photos de Cruijff sous le maillot orange. 
Debout : Jongbloed, Brandts, Suurbier, Rijsbergen, René Van de Kerkhof, Van Hanegem, Krol. 
Accroupis : Rep, Willy Van de Kerkhof, Cruijff, Jansen.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire