FOOT ROCK AND ROUFLAQUETTES. Peter Osgood.

PETER OSGOOD.
Qu'on peut traduire littéralement en français par bon nonosse. Mais il n'a pas rongé son frein à Chelsea notre Peter ami des chiens. Des buts en cascade pour les Blues et des titres en pagaille (enfin quelques-uns), Peter est plutôt l'idole des vieux du côté de Stamford Bridge. Mais sa mémoire continue d'être honorée par les plus jeunes, et notamment les groupes de la vague Brit-pop au look casuals. Une vraie tête de lad (et de lard aussi !) notre buteur élevé au Royal Canin, que même le mec de Blur en aurait voulu une pareille. Faut dire que Peter porte bien ses rouflaquettes labelisées indie-rock, binouze et deux doigts dans le fion de ces petites fiottes de Gallagher et leur City pourri. Parce que Peter Osgood, il en crève pour Damon Albarn et (pour ceux qu'ont suivi) BLUR évidemment.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire